Coucou

Nos dernières vacances étaient en Avril, je sais j’ai mit un peu de temps à venir vous montrer tout ça mais ça me prend beaucoup de temps à tout préparer, du coup je vais vous expliquer en plusieurs posts.

Cette fois nous avions choisi de faire deux îles, notre 1ère destination est pour Huahine (prononcé houahiné), par laquelle je vais commencer, puis Raiatea.

Nous sommes partis avec le 1er avion de 7h45, pour arriver un peu plus d’une heure plus tard sous un ciel bien gris et menaçant !!! On se croyait six heure le soir alors qu’il n’était que 9h du matin…. impressionnant, vous le constaterez sur les photos d’ailleurs.

Petit résumé sur Huahine appelé « l’île de la femme », l île la plus sauvage qui fait partie des îles sous le vent comme Tahiti, dans l’archipel de la Société. Fare est la capitale, il dispose d’un port et rassemble tous les services essentiels (banque, station service, poste, supermarché, médecin….).

Dés notre arrivée nous avions réservé une voiture pour visiter l’île, petite voiture où nous rentrons tout juste nos 2 valises, comme vous pouvez le constater sur les photos !!! Nous avons commencé par aller sur Fare, la ville principale où pratiquement tous les commerces se tiennent sur 2 rues… donc très rapide à faire, puis nous nous dirigeons vers l’Est de l’île où nous nous arrêterons sur le site archéologique de Maeva pour admirer des Marae.

Mais qu’est ce que c’est que ça ??!!! Les marae étaient des espaces réservés aux activités cérémonielle, sociales politique et religieuses des anciens Polynésiens. Ils formaient des monuments de taille imposante qui suscitèrent l’intérêt des observateurs européens de la fin du 18ème siècle. Si la conception et la construction d’un marae variaient d’une île à l’autre, l’architecture de base comprenait généralement une aire rectangulaire, la cour du marae, pourvue d’une plate-forme à l’une des extrémités et d’un ensemble de pierres dressées.

Ensuite petit arrêt au niveau du grand lac qui sépare le motu de l’aéroport, ou les ancêtres avaient construit des piège à poisson, avec des roche volcaniques, qui sont encore utilisés de nos jours. Puis arrêt sur une plage coté récif pour ramasser quelques coquillage et hop on reprend la route pour le prochain village Faie où se trouve les anguilles sacrés.

Petit arrêt au niveau d’un petit pont où coule une rivière et que voyons nous ??…… les fameuses anguilles sacrés aux yeux bleus, et assez impressionnante par leur taille (1 à 2m)… pour les anecdotes je vous laisse aller voir sur ce site.

Et voici la légende :

Il était une fois une très belle princesse nommée Hina, fille du Soleil et de la Lune, elle était si belle que des éclairs de lumière émanaient de son corps. Elle fut promise en mariage au roi du lac qui n’était qu’une énorme et repoussante anguille. Hina fuit et se mit sous la protection du grand Maui. Ému par son histoire, le dieu lui promit de l’aider et l’autorisa à se cacher chez lui.

Mais le prince des anguilles retrouva rapidement la trace de sa promise. Dès que Maui le vit, il le captura et le coupa en trois parties. La tête tomba aux pieds de Hina et lui parla ainsi : «Un jour viendra où tous ceux qui me détestent finiront par m’embrasser sur la bouche, et toi Hina, tu seras la première d’entre eux !» Hiro enveloppa la tête de l’anguille dans des feuilles de bananier et confia le paquet à Hina : «Tu peux rentrer chez toi désormais. Tu enterreras la tête du puhi (anguille) dans ton village, mais ne la pose jamais à terre durant ton voyage de retour car la malédiction pourrait se réaliser.»

Hina prit la route, mais en chemin, accablée par la chaleur, elle s’arrêta au bord de la rivière. N’y tenant plus, elle se baigna, après avoir déposé son paquet à terre. Aussitôt, la terre trembla et s’ouvrit pour engloutir la tête de l’anguille…. Une plante jaillit du sol et se mit à grandir. Elle devint un arbre étrange, ressemblant à une immense anguille dressée, la tête vers le Soleil : le premier cocotier venait de naître.

Les jours passèrent. Une grande sécheresse survint et seul le cocotier résista.

Les hommes goûtèrent alors de son fruit qui contenait une eau sucrée et sur lequel apparaissaient trois taches sombres, dessinant les yeux et la bouche de l’anguille.

« Un jour, tu prendras ma tête dans tes mains et tes yeux chercheront mes yeux et tes lèvres se poseront sur ma bouche.

Nous reprenons la route traversière pour s’arrêter au Belvédère, joli point de vue de la baie de Maroe et de Huahine Iti (la petite île, où se trouve notre hôtel). Nous redescendons et traversons le pont qui ralli les deux îles pour trouver notre hôtel car nous commençons a avoir faim et nous avons hâte de voir notre hôtel le Relais Mahana !

Une fois arrivé on nous apprend qu’en plus d’être surclassé en bungalow bord de plage, nous en auront 2 un pour les parents et un pour les loulous….. qui eux ont sauté de joie à l’idée d’avoir leur chambre à eux tout seul !! Un cadre magnifique, on a tout adoré, le décor, l’ambiance, le service extra et leur gentillesse.

Une fois les valises posés nous partons vite manger avant que le service se finisse, sur le bord de plage avec pour moi un hamburger au thon mi cuit…. Excellent !

La seule chose qui nous manquait….. le soleil ! Mais heureusement pas de pluie, après manger les enfants iront se baigner et faire une balade en canoé avec leur père, pendant que maman se prélasse sur la terrasse et prend des photos !!

Une série d’un magnifique coucher de soleil qui nous montrera pleins de couleurs différentes pour ce 1er soir.

Voilà pour cette 1ère journée en attendant la suite….. Bizzzz

 

INFORMATIONS PRATIQUES:

Hôtel Relais Mahana

Baie d’Avea – Parea – Huahine Iti

Boite Postale 30 – 98 731 Fare – Huahine, Polynésie française

Contact: (+689) 40 66 28 87Fax: (+689) 40 68 85 08

Email: huahine@relaismahana.com

Laisser un commentaire

Fermer le menu
error: